LES CHIFFRES DU E-COMMERCE EN 2020

Date

Retour sur l’année particulière que nous avons vécu en 2020. Nous vous proposons de faire un état des lieux chiffré de cette année exceptionnelle pour le monde. L’Association pour le commerce électronique et la vente à distance (Fevad) met en lumière un changement remarquable dans les habitudes des consommateurs français et des entreprises.

Chiffre du e-commerce en B2C

Le secteur a généré un chiffre d’affaire de 112 milliards d’euros en 2020. Pour se protéger du virus, les consommateurs ont plus souvent eu recours aux achats en ligne plus qu’auparavant (42 millions, soit 1,5 million de plus en un an). Ce qui a entraîné dans la foulée une digitalisation aussi hâtive qu’accélérée avec la naissance de 17 400 site web de commerce électronique en plus.

On comptabilise 1,85 milliard de transactions réalisées en ligne l’an dernier, contre 1,7 milliard en 2019. On note également une augmentation du panier moyen en ligne, qui en 2020 était de 61% alors qu’il était de 59 € en 2019.

Dans ce contexte, le TPE et PME qui ont rapidement miser sur les ventes en ligne sont celles qui s’en sont le mieux sorties. Elles ont pu limiter les effets de la crise et s’adapter au contexte. Les lieux de vente étant fermés, notamment pendant les confinements, ces entreprises se sont tournées vers les market place qui ont vécu une hausse de 27 %, soit deux fois plus qu’en 2019

Si d’une manière générale l’année est placée sous le signe de la croissance, c’est en fin d’année (novembre/ décembre) qu’il y a eu la croissance la plus importante. Les ventes de produits et services ont atteint 25 milliards d’euros, soit une augmentation de 23% par rapport à 2019.

Par contre, avec un recul de -47 % sur leur chiffre d’affaire, le secteur du tourisme et voyage est le plus impacté. 

Chiffres du e-commerce en B2B 

Ici aussi, on observe un changement significatif résultant du contexte sanitaire.

C’est dans les secteurs de l’agriculture (37%), du commerce de détail (27%) et de la santé (32%) qu’il y a eu le plus grand nombre d’acheteurs ayant accru leurs achats en ligne. 

A contrario, l’industrie et le secteur public sont les domaines dans lesquels on n’a que très peu effectué d’achats en ligne avec respectivement 15% et 21%.

« La crise sanitaire a été un accélérateur de la façon de gérer le lien avec le client. La période a exigé encore plus de conseils, d’accompagnement et d’écoute. La relation se porte actuellement tout autant sur ces qualités humaines d’aide et de rassurance que sur les qualités de vente. »

Nathalie Chapusot, Directrice Générale Déléguée Marketing, Commercial & E-Commerce, chez Raja Group

Concernant la relation client-fournisseur, 37% des acheteurs qui ont eu des discussions directes avec leurs fournisseurs estiment que la relation fonctionne très bien et ne pensent pas modifier cela après la crise Covid 19, sauf en cas d’événements clé tels que les négociations de contrat-cadre, les réponses aux appels d’offres, etc.

Pour 31% des acheteurs des grandes entreprises ou entreprises de tailles intermédiaires, la facilité de passer commande en ligne est un critère beaucoup plus importante dans le choix d’un fournisseur depuis la crise covid 19

Autre point mis en lumière par ce contexte, le fait que les acheteurs intègrent de plus en plus dans leurs politiques d’achat les considérations environnementales et sociétales. 44 % des décideurs interrogés dans le cadre d’une étude réalisée conjointement par la Fevad, médiamétrie et Next content, disent avoir modifié leurs pratiques ou politiques en 2020 et tenir davantage compte du « made in France.»

Pour conclure, on notera que les acheteurs sont de plus en plus exigeants. En plus des points cités précédemment, ils veulent également faire un gain de temps, d’autonomie tout en ayant le moins d’erreur de commande possible. Le contexte de crise a redéfini le marché et les exigences de ses acteurs. À une époque où les avancées technologiques sont nombreuses dans de plus en plus de domaines, on pourrait penser que ces bouleversements soient inscrits dans une perspective à long terme. 

More
articles